Actualités

La fédération France Victimes présente son nouveau support de communication qui a pour objectif de mieux comprendre, et connaître ce qu'est la violence conjugale.

Dans ce triptyque, vous retrouverez le cycle de la violence divisé en 4 phases, à la fois du côté de la victime, et également du côté de l'auteur, mentionnant en outre des chiffres clés, des solutions et une définition sur l'emprise.

Ce support permet d'approfondir cette culture commune de l'aide aux victimes, et également de mieux comprendre et entrevoir des signaux de danger peut-être "faibles", mais qui doivent alerter, appelés aussi "Red Flag".

N'hésitez pas à le  pdf télécharger ici (329 KB) et à le partager tout autour de vous !


 

Le 25 novembre a été choisi par l'ONU (Organisation des Nations Unies) en 1999 comme Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, en mémoire des sœurs Mirabal, engagées contre la dictature en République dominicaine, emprisonnées et torturées suite à leurs actes militants.

Nous comptons sur vous pour soutenir cette journée de sensibilisation. Mobilisons-nous et partageons cette culture commune de l'aide aux femmes victimes !

Cette année, France Victimes et son Réseau se sont mobilisés à travers différentes actions mises en place pour aider, sensibiliser, informer face aux violences que peuvent subir les femmes aujourd’hui.

En 2021, ce sont 82 000 situations de femmes victimes de violences conjugales (couple et séparation) qui ont été prises en charge par les associations France Victimes.

Quelques autres chiffres de 2021, issus de IPG, le logiciel de gestion de l'activité des associations France Victimes (environ 85 % des 130 asso y ont recours). Il s'agit des femmes victimes directes reçues par France Victimes en France :

87 137 violences volontaires
14 203 viols
12 942 menaces ou injures 
11 698 autres agressions sexuelles, dont le harcèlement sexuel
11 546 harcèlements
5 559 autres atteintes aux personnes
1 663 homicides volontaires
   589 homicides involontaires (hors accidents de la circulation)

NB. les tentatives sont intégrées aux infractions car le logiciel ne fait pas de différence.

Au 21 novembre 2022, ce sont déjà plus de 83 000 femmes victimes de violences conjugales accompagnées par France Victimes.

Les femmes subissent de multiples violences dans le cadre de leur couple, de la famille, de leur travail, à l'école, dans l'espace public comme sur Internet. Il s'agit de violences physiques, sexuelles, économiques, administratives, verbales, psychologiques. Toutes ces situations sont prises en compte par les 1650 professionnels des associations France Victimes, partout sur le territoire. Les associations proposent des services gratuits d'informations sur les droits, de soutien psychologique et d'accompagnement social dans le cadre d'une prise en charge globale et pluridisciplinaire.

 

Les numéros existants :

116 006 numéro « d’aide aux victimes », 7j/7 – 9h-20h
À l'étranger : + 00 33 1 80 52 33 76

39 19 pour les femmes victimes de violences

17 pour l'urgence

114
pour l'urgence des personnes sourdes,
malentendantes et ne pouvant pas parler

112 numéro d'urgence européen 

Les outils existants :

Mémo de vie, plateforme gratuite et sécurisée permettant de proposer, une solution innovante, ancrée dans le temps, pour faciliter la prise de conscience, soutenir la mémoire, sécuriser des données sensibles, s’informer et accéder à des ressources, contacts et informations utiles, via 4 fonctionnalités cœur.

Découvrez en 1mn la nouvelle vidéo Qu'est ce que Mémo de Vie ? 

The Sorority, est une application sécuritaire qui fonctionne avec un système de géolocalisation des femmes entre elles. Ainsi, si l'une d'elles est en danger, elle peut alerter les autres via un bouton ad hoc. Une notification est alors envoyée aux femmes alentour, qui pourront géolocaliser la personne subissant l'agression.

Mon Shérif, qui est un petit bouton connecté à porter sur soi qui permet de réagir efficacement en cas d'agression. En 1 seul clic, il permet de communiquer la position géographique de la personne accompagnée du message qu’elle aura rédigé au préalable pour informer un tiers.

 

 

App'elles, est une application mobile solidaire des femmes victimes de violences. App-Elles® a pour but de répondre aux principaux besoins d'assistance et de soutien des victimes et des témoins confrontés à une situation de violence présente, passée ou potentielle. Elle permet d'accéder aux ressources de proximité.

 

Le tchat de En avant toute(s) est gratuit, anonyme, sécurisé et bienveillant. Il permet d’être mis en relation avec des professionnelles qui écoutent, conseillent, et redirigent vers les structures souhaitées. Il est ouvert du lundi au samedi de 10h à 21h et disponible sur ordinateur, tablette et téléphone portable à partir du site commentonsaime.fr ou en cliquant sur “Je discute avec une professionnelle” sur le site enavanttoutes.fr en haut à droite de l’écran.

 

Le site internet droitdirect.fr propose des fiches d'informations gratuites et régulièrement mises à jour par des experts juristes, avocats, assistantes sociales etc. Il y a les informations principales pour comprendre les violences, connaitre la loi et les dispositifs juridiques et sociaux pour se protéger, et protéger les enfants.

 

Le site internet parcours-victimes.fr vient en aide aux adultes ainsi qu’aux mineurs dans le but de les accompagner dans les 5 étapes clés qui composent leurs parcours, depuis les faits subis jusqu’à l’éventuelle indemnisation. Et ce, pour toutes les formes de violences que la victime subit, qu’elles soient physiques, psychologiques (agression verbale, humiliation, harcèlement) ou sexuelles, actuelles ou passées, uniques ou répétées.

 

Le site internet womenfowomenfrance.org est un portail des ressources multilingues répondant au besoin premier des personnes non-françaises et/ou immigrées confrontées aux violences conjugales d'accéder à des informations pratiques qui répondent à leurs préoccupations et à leurs besoins concrets, dans une langue qu’elles comprennent.
En collaboration avec les expertes françaises à la pointe de leur domaine, le site apporte des informations fiables et actualisées allant de comment trouver une sécurité immédiate à retrouver une indépendance économique et sociale.

Le site s’adresse à tous, sans distinction de genre ou de nationalité.

pdf Dépliant 3 volets sur la violence au sein du couple (329 KB) pour mieux connaître et comprendre ce qu'est la violence conjugale. 
Dans ce support, vous retrouverez le cycle de la violence divisé en 4 phases à la fois du côté de la victime, et également du côté de l'auteur. Des chiffres clés, des solutions et une définition sur l'emprise sont aussi à retrouver.

À télécharger et diffuser sans modération.

  pdf Affiche de plusieurs violentomètres (2.80 MB)  afin de mieux repérer si "je suis une victime ?", si "je suis violent·e", si "je suis témoin ?" ou si "ma relation est saine".

La Haute Autorité de Santé diffuse pour les médecins généralistes notamment un outil au niveau national en vue de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, avec l’appui de l’Assurance Maladie. Outre la meilleure diffusion de cette recommandation qui complète celle de la HAS (Haute autorité de santé) réalisée en 2019 notamment avec la participation de France Victimes, les enjeux sont bien de normaliser le sujet chez les professionnels de premier recours, au bénéfice d’une prise en charge plus précoce, et d’encourager toute femme victime de violences à en parler avec son médecin généraliste ou à prendre contact avec les nombreuses associations implantées sur le territoire.

pdf Femmes violence - Comment agir ? (198 KB)

pdf Femmes violence - Comment repérer, évaluer (204 KB)

pdf Repérage des femmes victimes de violences au sein du couple - Argumentaire (2.34 MB)

pdf Repérage des femmes victimes de violences au sein du couple texte - Recommandations (1.09 MB)

Retrouvez une vidéo "La minute RECO : violences conjugales, comment les repérer ?".

 

Les actions de la Fédération et des associations du Réseau

  • La Fédération sera présente : 

- Aux 1res Assises contre les violences sexistes et sexuelles à Nantes pour la tenue d'un stand et une intervention pour présenter le travail des associations du Réseau et la plateforme Mémo de Vie. France Victimes 44 Nantes participe également à cette journée du 25/11 réservée aux professionnels. Le lendemain 26 novembre, le grand public est le bienvenu pour s'informer et se sensibiliser à ces thématiques. 

Pour en savoir plus : https://www.assises-violences-sexistes.fr/

- Aux Assises régionales de lutte contre les violences faites aux femmes organisées par la région Auvergne Rhône-Alpes qui auront lieu à le 24 novembre 2022 à l'Hôtel de Région à Lyon pour présenter les missions de la fédération France Victimes et Mémo de Vie lors de la table ronde sur les leviers concrets pour accueillir et soutenir les femmes victimes de violences.
L'Avema-France Victimes 01 et VIFFIL SOS Femmes présenteront des actions pertinentes pour aider les victimes.

En savoir plus : https://www.auvergnerhonealpes.fr/actualites/premieres-assises-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes

 

  • France Victimes 21 est associée au déplacement du Président de la République, des ministres de la Justice, de l'Intérieur et à l'Égalité Femmes/Hommes le vendredi 25 novembre, et sera aux côtés du Procureur de la République pour parler de la prise en charge judiciaire des femmes victimes de violences. 
  • AMAV 84 :

Dans le cadre de la semaine internationale de la justice restaurative et de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, l’AMAV, le SPIP 84 et la DTPJJ Alpes Vaucluse, avec le soutien de l’IFJR, organisent un ciné-débat sur la thématique des violences conjugales et de la justice restaurative.

La projection du documentaire « Un homme meilleur » aura lieu le mardi 22 novembre à 19 heures au cinéma Pathé Cap Sud , sis 175 rue Pierre Seghers à Avignon.

Ce documentaire est réalisé par Attiya KHAN et Lawrence JACKMAN : «  Il y a de cela 22 ans, Attiya Khan, 18 ans, court à toutes jambes dans les rues de la ville. Craignant pour sa vie, elle fuit son ex petit-copain, Steve. Aujourd’hui, Attiya a demandé à Steve de la rencontrer. Elle souhaite savoir quels souvenirs il garde de leur relation et s’il accepte d’assumer la responsabilité de ses actes violents. Filmée par Attiya avec le consentement de Steve, cette rencontre est le point de départ du film. ».

La projection sera suivie d’un échange avec la salle et les professionnel.les de la justice restaurative de l’AMAV, du SPIP et de la PJJ. L’entrée est gratuite dans la limite des places disponibles (environ 200). 

  • Initiatives France Victimes Guadeloupe :

 

 

 

Une marche est organisée pour la journée dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes. Cette marche est organisée par l AFPED en collaboration avec Initiatives France Victimes Guadeloupe ainsi que de nombreuses associations de lutte contre les violences.

Pour vous inscrire cliquez ici sur le lien  

 

 

 

 

 

 

  • ADAVIM France Victimes Martinique :

L'association exposera dans le centre commercial Rond Point les photographies de l’exposition Mots et Maux de Femmes pendant plusieurs jours.

L’objet de cette expographie est de montrer les violences faites aux femmes au travers de textes et photographies car qui mieux que les femmes elles-mêmes peuvent mettre leurs maux en mots. 

L’objectif est de donner à voir, de faire connaître à toutes et tous que ce mal existe et qu’il s’accroit depuis plusieurs années. Cela permet aussi de mieux comprendre les victimes ou témoins au travers des 4 phases des violences conjugales et également en apprenant ce que signifie le mot emprise.

Retrouvez les informations sur l'expographie ici : http://mots-et-maux-de-femmes.com/

 

  • AVL France Victimes 45 

 

Pour la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, l'Unité Médico-Judiciaire (UMJ) du CHAM et l'Aide aux Victimes du Loiret (AVL) tiendront un stand de conseils et d'informations, le vendredi 25 novembre, de 9h30 à 16h, dans le hall d'accueil du CHAM.

Ces violences sont multiples : les violences sexuelles, le mariage forcé, la prostitution, les mutilations sexuelles et les violences conjugales. Elles n’épargnent aucun milieu, aucun territoire, aucune génération. Quand les violences sont évoquées, il n’est pas seulement question des violences physiques, mais aussi des violences morales, psychologiques, sexuelles et économiques.

Quoi faire ? Comment agir ? Comment signaler ?

L'UMJ et l'AVL seront là pour répondre à toutes vos questions.

 

 

  • AVIJ des Savoie :

L’AVIJ des Savoie, Ostara et La Déléguée Départementale aux Droits des Femmes, organisent un colloque intitulé « la Force des femmes » le 25 novembre 2022 à l’Auditorium Seynod, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Elle interviendra lors de la table ronde des associations de terrains.

L’objectif de cette journée est de comprendre le cheminement institutionnel et surtout personnel de ces femmes victimes de violences au travers de conférences tenues par des professionnels de la police, de la justice, de la santé, du social, mais également de saluer leur courage au travers d’échanges avec des militantes, d’exposition et, de courts métrages. 

 

  •  Justice et Partage 43 : 

 

  •  France Victimes 49 : 

"Les violences faites aux femmes ? Je ne veux pas de cet héritage !" est l'exposition réalisée par France Victimes 49. Elle témoigne par des chiffres-clés et des citations de la réalité et des conséquences des violences pour les victimes.

Elle se déroule du 21 novembre au 3 décembre 2022 dans le hall du Centre Jean-Vilar à Angers, un lieu propice aux échanges humains et aux discussions.

  • France Victimes 77 - Avimej : 

France Victimes 77 - Avimej se mobilise autour de divers évènements au sein du département de Seine-et-Marne sur différents lieux :


- Montereau : Conférence-débat avec une juriste de l'association et d'autres partenaires à la Salle Sémisoroff de Montereau.

- Melun : aux 2ème assises pour l'élimination de la violence faites aux femmes à l'école des officiers de la Gendarmerie Nationale avec la participation d'une psychologue.

- Fontainebleau : présence d'une psychologue au sein l'Unité Médico Judiciaire sur la thématique.

- Champs-sur-Marne : mise en place de stand d'information avec présentation des missions de l'association avec des membres de l'équipe et possibilité de consultation avec une juriste sur place.

- Saint-Fargeau-Ponthierry : ciné-débat avec présence sur place d'une psychologue de l'association pour échanger sur la thématique. 

 

 

 

 

 ADAVEM-JP40 dans les Landes :

France Victimes 40 participe à la journée de lutte contre les violences faites aux femmes organisée par le Département pour promouvoir une société sans violences sur les femmes. 

  pdf Retrouvez le programme ici. (907 KB)

 

 Les communiqués de presse : 

 

  pdf Lutte contre les violences faites aux femmes CP Ministère Egalité femmes hommes X L'Oréal Paris 24 11 22 (1.17 MB)

  pdf GDF FV ministère de l'égalité 24 11 2022 (267 KB)

pdf FNHPA FV MÉFH 24 11 2022 (245 KB)

pdf Airbnb s'engage à venir en aide aux femmes victimes de violences et leurs enfants VDef (732 KB)

 

 


 

À l’initiative de THE SORORITY FOUNDATION, la plateforme SAVE YOU répond aux besoins de Françaises résidant à l'étranger qui peuvent vivre des situations de violences.

Qu’est ce que SAVE YOU ?

SAVE YOU est une plateforme téléphonique à destination des femmes françaises victimes de violences conjugales et intra-familiales à l’étranger. Elle met à la disposition des victimes une équipe de professionnels du social, de la santé et du droit, toujours prête à les écouter, les aider, les orienter et enfin les guider dans les démarches d’ordre administratif, judiciaire, médical, etc. pour sortir de ces situations. 

 Accessible gratuitement et partout dans le monde : 

  • Par appel téléphonique : +33 1 88 61 51 51 
  • Par discussion Whatsapp : +33 7 61 01 70 01
  • Par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Par formulaire de contact : https://www.jointhesorority.com/contact 

 
Quels sont les objectifs de la plateforme ?

  • Renforcer la protection des personnes victimes de violences grâce à un.e interlocuteur.ice unique, professionnel.le et indépendant.e et à des entretiens confidentiels, gratuits et de qualité et à distance.
  • Rappeler aux personnes victimes de violences leurs droits à la considération et à la reconnaissance de leur état de victime
  • Les accompagner via une réelle prise en charge de leur situation et vers une amélioration de leurs conditions (localement et à distance).
  • Faire en sorte qu’elles sachent qu’elles ne sont pas seules. Trouver à tout moment des contacts, du soutien, une écoute attentive et un lieu sûr pour fuir au plus vite en cas de besoin.


Comment France Victimes apporte son soutien ?

La fédération France Victimes via sa plateforme en ligne gratuite et sécurisée Mémo de vie met à disposition un véritable espace de stockage numérique pour mettre en sécurité des documents, données, contacts et preuves utiles, et également un journal où les personnes peuvent écrire leur vécu au quotidien. En cas de retour en France, le réseau France Victimes pourra également assurer la prise en charge sur l’ensemble du territoire via les associations en métropole et outre-mer. 

Cette plateforme SAVE YOU (Sorority Alliance Victims Expatriates) a été lancée le 12 octobre 2022 et s'appuie sur la collaboration de l’ASFE - Alliance Solidaire des Français de l’Etranger, de l'Association Coeurs de Guerrières, de France Victimes et du collectif Mots et Maux de Femmes.


 

À partir du 19 octobre 2022, sont apparues sur plus de 35 millions de produits Sodebo ("Salade & Compagnie", "La Dolce Pizza", "La Pizz") des étiquettes afin de sensibiliser le grand public à connaître les numéros pour être aidé en cas de violences familiales (116 006) et numériques (3018).

Suite à une première opération avec la gendarmerie de Vendée en 2020 lors de la pandémie, la Gendarmerie Nationale et Sodebo s'inscrivent dans un partenariat plus durable à travers ces deux causes. Ainsi, des messages de préventions sont visibles et s'adressent à tous : 

- Pour les violences familiales, le numéro à composer est le 116 006, s'adressant à toute personne qui s’estime victime de violences physiques, psychologiques et sexuelles, sans distinction d’âge, de genre ou autre. Gratuit et ouvert 7 jours sur 7, ce numéro permet d’accueillir et diriger toutes les victimes vers le réseau associatif d’aide aux victimes et tous les services spécialisés complémentaires, tout en protégeant leur anonymat. Le 116006 est le numéro du ministère de la Justice animé par la fédération France Victimes.

- Pour les violences numériques, le numéro à composer est le 30 18, qui est le numéro national gratuit et confidentiel qui s’adresse aux jeunes, victimes ou témoins de violences virtuelles, comme le cyber-harcèlement ou tout autre traumatisme vécu en ligne.
Le service accompagne aussi les parents et les professionnels pour les aider dans leur rôle d’éducation, les informer sur les dangers potentiels et les conséquences du numérique sur la santé. Le 3018 est disponible par téléphone, Tchat en direct sur 3018.fr, Messenger, WhatsApp et via l’application 3018 (app.3018.fr).

Pour en savoir plus sur cette opération,  pdf le communiqué de presse c'est ici (3.99 MB) pour le lire.


                                                    

Les 10 et 11 octobre s'est tenu le séminaire des Directions du réseau France Victimes. Philippe Caillol, chef du Service de l'Accès au Droit, à la Justice et à l'Aide aux Victimes du ministère de la Justice est venu clôturer la 1re matinée et a pu entendre les retours et parfois les inquiétudes des associations agréées du Ministère.

La Fédération et le Réseau (près de 90 associations étaient présentes) se sont ainsi retrouvés sur 2 jours, intenses et riches de partages et d'échanges sur les pratiques de chacun, de réflexion sur l'aide aux victimes et le management en associations d'aide aux victimes.

La question principale de ce séminaire était "Quelle aide aux victimes de demain ?". Pour y répondre, différents ateliers ont été réalisés centrés sur les "missions", les "professionnels", les "financements" et "la mutualisation". Des interventions extérieures ont abordé le management associatif, les obligations légales associatives actuelles etc. 

La Fédération remercie les quelque 100 collègues présents pour cette co-construction de nos actions et ces moments forts et stimulants pour la Solidarité, l'Unité et la Cohérence du réseau France Victimes au bénéfice des personnes victimes que nous accompagnons.

Elle remercie également Carole LOGIEZ, Stéphane Picard PICARD AVOCATS, Chloé ANNE pour leurs interventions constructives et inspirantes.



Sur la base du travail de la Courthouse Dogs Foundation aux États-Unis, Victim Support Europe dirige le premier projet européen visant à former et à déployer au moins 5 chiens en Belgique, en Italie et en France pour soutenir les victimes vulnérables pendant les procédures pénales : FYDO – Facility Dogs en Europe. Les Facility Dogs (FYDO) sont soigneusement sélectionnés et hautement entraînés par une organisation spécialisée et placés pour soutenir les victimes vulnérables dans leur rétablissement.

Le Vice-Président de la fédération France Victimes et de Victim Support Europe, Jérôme Moreau, a introduit la conférence ; Michel de Sousa, chargé de mission Animation Réseau à la Fédération a partagé l'histoire de l'introduction des chiens d'assistance judiciaire en France et le déploiement sur le territoire, et la directrice de l'association Viaduq - France Victimes 67 Sabrina Bellucci, a partagé son expérience d'un chien d'assistance judiciaire au sein d'une association France Victimes, ce mardi 18 octobre à la conférence FYDO en Belgique à Bruxelles.

Cette conférence, traduite en français, a rassemblé plusieurs experts de FYDO sous 5 thématiques : 

  • Les origines de FYDO ; 
  • Travailler avec un chien FYDO pour soutenir les victimes de la criminalité ; 
  • Que signifie former un chien FYDO et son référent ? ; 
  • L’importance de FYDO : recherche, résultats et témoignages ;
  • L’avenir de FYDO.

Les objectifs de cette journée étaient de : 

  • Développer et introduire un nouveau programme de formation pour les chiens FYDO et les référents ;
  • Former 5 chiens FYDO et jusqu’à 10 référents ;
  • Soutenir au moins 200 victimes vulnérables ;
  • Sensibiliser et diffuser les résultats pour informer les parties prenantes et le grand public ;
  • Plaider pour l’intégration du service dans les systèmes judiciaires et l’extension du service dans les pays du projet et dans le reste de l’UE.

Pour en savoir, vous pouvez consulter le site de Victim Support Europe (VSE) ici.


 

Déterminée à lutter contre toute forme de violence et actes répréhensibles et à oeuvrer pour que le football reste porteur de valeurs universelles, la Fédération Française de Football (FFF) a adopté un plan de prévention et d’actions pour la protection de l'ensemble de ses licenciés et acteurs (dirigeants, arbitres, éducateurs/éducatrices, encadrants salariés, bénévoles et environnants).

Dans ce cadre, la FFF s’est rapprochée de France Victimes afin de bénéficier d'une structure spécialisée dans l'écoute, l'aide et l'accompagnement des personnes victimes de tout type de violences pour la mise en oeuvre de son plan de prévention et plus précisément en matière de soutien aux victimes.

C’est ainsi qu’une nouvelle convention entre la FFF et France Victimes a été signée. Elle prévoit une écoute et un accompagnement juridique, psychologique et social des licencié(e)s et acteurs victimes dans le cadre de leur pratique du football. Les victimes, proches de victimes et témoins peuvent ainsi joindre, un numéro dédié à cette convention tous les jours de 9 heures à 21 heures. Une intervention de sensibilisation a également été faite auprès des " référents intégrité " de la FFF. 

 

Découvrez la vidéo de sensibilisation à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant le 20 novembre, de la Fédération Française de Football, de la Ligue de Football des Hauts-de-France, ses Districts et l’ensemble des clubs de football réitérant leur engagement en faveur de la protection de leurs jeunes licenciés.


                                                            

Ce mercredi 19 octobre 2022, s'est déroulée au sein des locaux de la fédération France Victimes, la remise de 1000 téléphones reconditionnés offerts par ecosystem grâce aux dons des citoyens lors de la grande collecte solidaire des téléphones depuis le mois de juin, notamment dans le cadre du Tour de France, dont ecosystem est partenaire.

En effet, un partenariat avait été validé entre la Fédération et ecosystem, entreprise d'intérêt général agréée pour la collecte et le recyclage. 

Ce sont plus de 23 000 téléphones qui ont été collectés et reconditionnés afin qu'ils soient prêts à une utilisation immédiate. Un millier a été confié à la fédération France Victimes pour doter les 130 associations d'aide aux victimes, et ainsi qu'elles puissent en proximité faire bénéficier des personnes victimes d'un téléphone fiable, garanti 6 mois et connecté à Internet. 

 

 

Parce que la solidarité et la protection sont des valeurs communes à nos 2 organisations, nous avons su trouver ensemble et grâce aux collectivités engagées dans ces collectes solidaires, une action efficace et utile pour les victimes.

Comme a pu l'expliquer l'association Le Mars-France VIctimes 51, les associations ont d'ores déjà pu procurer à des personnes victimes un moyen de communication, pour combattre l'isolement, notamment dû à des violences conjugales, et ainsi être joignables par tous les porfessionnels oeuvrant dans le parcours de reconstruction (services d'hébergement, associatifs, pôle emploi...). 

Pour en savoir plus, le pdf communiqué de presse se trouve ici (243 KB) .


Le 16 août dernier, la Fédération a eu l'opportunité de participer à un take-over. Le concept est simple, donner la parole à travers le compte twitter de la porte-parole du Ministère de l’Intérieur, Camille Chaize. Plusieurs de leurs partenaires, associatifs et institutionnels ont eu le droit à la parole durant une journée.

La fédération France Victimes a donc saisi l'occasion pour rappeler qui étaient la Fédération et son Réseau, leurs missions et également mettre en avant la webapp Mémo de Vie.

Pour retrouver le take-over, c'est ici.

 


La fédération France Victimes a été invitée à intervenir lors du Symposium annuel d’INVICTM, réseau international d’experts sur les victimes de terrorisme, dont la Fédération fait partie.

Pour 2022, l’événement était conjoint au 21ème Symposium annuel de Voices – Center for resilience, également coorganisé par Linct-AA - Leadership in Counter Terrorism Alumni Association.

Le Symposium a eu lieu les 9 et 10 septembre à New York, sur le thème « Les voies vers la résilience ».

France Victimes est intervenue dans une table ronde portant sur l’intégration d’une approche centrée sur les victimes.

La Fédération a également été invitée à assister au Congrès des Nations Unies sur les victimes de terrorisme le 8 septembre, ainsi qu’aux commémorations en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001.

Par ailleurs, le 19 septembre 2022 s’est tenue à Lisbonne la Conférence finale du projet Infovictims III, sur le thème « Innover pour humaniser le système judiciaire pour les victimes ».

Cette Conférence était organisée par APAV (association d’aide aux victimes portugaise), organisation coordinatrice du projet.

À cette occasion et en tant que partenaire du projet, la Fédération a été sollicitée pour participer à une table ronde relative à l’information et au soutien des victimes au procès, plus particulièrement pour présenter les dispositifs d’accompagnement des victimes de terrorisme.